Accueil
Le Club
Les 5 heures BEX de Saint Joseph 2017
La section tourisme
La section sportive
Résultats 2017
Classements 2017
Galerie d'images
Vidéos
Téléchargements
Contact
Liens utiles
Livre d'or
Zone MEMBRES

 

Réglement particulier BEX 2017 NISMES

Pour rappel:

Règlement Sportif  BEX FMB 2017

Règlement Technique BEX FMB 2017

 

REGLEMENT PARTICULIER

 Les 5 heures de Saint Joseph 2017 

 

Championnat de Belgique BEX

  

VERSION PDF téléchargeable

 

 

Art. 01 Réglementation

 

L’AMC Eau Noire NISMES organise, en date du premier octobre 2017, une manifestation européenne intitulée « Les 5 heures de Saint Joseph » comprenant une course d’endurance BEX d’une durée de 5 heures, disputée en 2 manches, accessible aux classes BEX1 et BEX2, entrant en ligne de compte pour les championnats de Belgique concernés.

 

La manifestation est régie par le code sportif de la FMB et ses annexes, par le règlement BEX 2017 édité par la FMB ainsi que par le présent règlement particulier.

L’organisateur s'engage à souscrire une assurance RC organisation auprès de la FMWB.

 

Le parc des coureurs/officiels sera accessible à partir du samedi 30 septembre à 15 heures.

Les pitbikes et les (mini) motos sont strictement interdites dans toute l'enceinte de l'organisation sous peine d'exclusion de la manifestation.

L’équipage est considéré comme étant un « concurrent » dans le présent règlement.

 

Art. 02 Parcours

 

Le parcours sera constitué de tout terrain et petits chemins, accessibles et praticables par tous en tout temps, sans aide extérieure. Le parcours est tracé sur le site du terrain de motocross dit « circuit Saint Joseph ».

 

Le parcours aura une longueur d’environ 3000 mètres. La piste aura une largeur comprise environ entre 2 et 8 mètres. Le parcours sera délimité par des banderoles, filets, barrières, séparateurs de trafic et/ou d’obstacles naturels. La capacité maximale du circuit est fixée à 90 équipages en course.

 

En cas de force majeure, le parcours pourra être modifié à tout moment de la manifestation, sur décision conjointe du directeur de course et du comité d’organisation.

 

Art. 03 Motocycles

 

Les motocycles admis sont les suivants :

 

Classe BEX1 : motos 2T de 100 à 125 cc et 4T de 100 à 250 cc inclus, motos EPV (propulsion électrique).

Classe BEX2 : motos 2T de plus de 125cc et 4T de plus de 250 cc

 

Si une équipe utilise deux motocycles de classes différentes (BEX1 et BEX2), cette équipe sera versée dans la classe supérieure (BEX2).

 

Aucune imposition sur le type de pneu nest demandée.

 

 

Art.04.Participants

La course BEX est accessible, à partir de l’âge de 15 ans accomplis le jour de l’épreuve :

 

1)         A tout licencié FMWB ou VMBB détenteur d’une licence nationale annuelle de motocross, supermoto, enduro ou BEX (ATTENTION :la licence FPCNA n’est pas suffisante).

2)         A tout licencié d’une fédération d’un pays européen muni d’une licence européenne ou internationale avec autorisation de sortie de sa fédération nationale

3)         A tout autre coureur, résidant en Belgique ou à l’étranger, en souscrivant une licence valable pour une manifestation émise par la FMWB.


 

Les 5 heures de St Joseph sont accessibles sous l’une des formules suivantes :

DUO : formule 2 coureurs / 1 ou 2 motos (unique formule acceptée aux championnats) (numéros de course de 1 à 99)

SOLO : formule un coureur / une moto. (pas de participation aux championnats) (numéros de courses de 100 à 120).

 

En cas de surnombre d’engagements par rapport à la capacité du circuit, la formule DUO est prioritaire.

 

Chaque conducteur devra être équipé dune tenue adaptée à la conduite en tout-terrain ainsi qu’un casque homologué. Une protection ventrale et dorsale est recommandée. L’usage de tear off est interdit. Les normes relatives à l’équipement, casque y compris, sont reprises au règlement technique BEX de la FMB.

 

Le dossard ne pourra porter aucune annotation, publicité ou découpe non-prévues sous peine d’exclusion.

 

Tout changement dans la composition dun équipage est autorisé le jour de l’épreuve jusque 15 minutes avant le début de la procédure de départ de la manche à laquelle cette nouvelle composition participera. Il devra être approuvé par le directeur de course et validé par le secrétariat sportif après versement d’une taxe administrative de 20€. Le coureur remplaçant devra avoir au moins parcouru un tour de circuit pour pouvoir prendre le départ. Les coureurs remplacé et remplaçant se partageront les points acquis par le concurrent lors de l’épreuve.

 

Art.05.Engagement

 

Les concurrents rédigeront leur engagement via le formulaire électronique disponible sur le site de la FMB jusqu’au jour précédent l’épreuve à midi. Toutefois, ce délai pourrait être réduit dans le cas où la capacité du circuit serait atteinte avant la clôture prévue initialement.

 

L’organisateur a défini un droit d’engagement d’un montant de 110€ par concurrent (identique pour les SOLOS et les DUOS) à verser sur le compte BE95 1430 8437 6058 au nom de l’AMC Eau Noire en mentionnant en communication les noms des coureurs. Le versement bancaire devra être en possession de l’organisateur au plus tard le samedi 23 septembre à midi.

 

A partir de ce moment, l’organisateur appliquera une taxe administrative de 20 euros pour toute introduction, modification ou finalisation d’engagement (inscription, changement de coureur, de classe, versement des droits d’engagement non parvenu, …). Les payements effectués au secrétariat seront réalisés uniquement par carte bancaire ou carte de crédit. Aucun paiement en liquide ne sera accepté.

 

Le comi organisateur se réserve le droit de refuser l’inscription d’un coureur non licencié, sans avoir à se justifier.

 

En cas d’annulation de l’épreuve pour des raisons indépendantes à l’organisation (intempéries, calamités…), l’organisateur limitera le remboursement du droit d’engagement à 75% du montant versé. Aucun remboursement n’est prévu pour tout motif n’impliquant pas l’organisateur.

 

 

Art. 06 Formalités

 

Les participants se présenteront au secrétariat de l’épreuve afin d’y procéder aux formalités administratives. L’ensemble des coureurs de l’équipe devra idéalement se présenter en même temps, munis de leur carte d’identité, de leur licence ou autorisation à la journée. Ils recevront leur dossard reprenant leur numéro de course attribué, et un transpondeur.

 

Chaque coureur sera muni d’un bracelet, placé par le secrétariat. Il sera en plus remis à chaque équipe 1 bracelet par mécanicien ainsi qu’un autre pour un panneauteur. L’accès au parc d’assistance étant limité aux seuls détenteurs d’un bracelet.

 

Chaque équipe recevra une « fiche concurrent » à compléter avant présentation de la ou des motos au contrôle technique.

 

Dès le passage au secrétariat, les concurrents, alors en possession de leur dossard, sont autorisés à procéder à l’installation de leur emplacement dans le parc de travail.

 

Ayant accompli ces formalités, les coureurs conduiront eux-mêmes leurs motocycles au contrôle technique.

 

Le parc de travail sera sous surveillance de commissaires durant toute la durée de l’épreuve, c.à.d. depuis l’introduction du premier motocycle jusqu’à 15 minutes après la fin de l’épreuve.

 

Art. 07 Mécanisme de l’épreuve

 

La fin de la manche/course sera jugée au passage de la ligne d’arrivée par l’ensemble coureur/moto qui, le premier, aura couvert la plus grande distance dans le temps imparti.

 

Le directeur de course, en accord avec les membres du jury, peut en tout temps, et en cas de nécessité, diminuer la durée d’une course.

 

En cas d’interruption de course, toutes les machines doivent se rendre directement au parc fermé ou au parc de travail. Dans le cas d’un nouveau départ, l’ordre de mise en grille est identique au résultat des essais chronométrés.

 

Le classement final sera établi sur base du nombre de tours réellement parcourus. A égalité de tours, c’est l’ordre de passage qui déterminera la place.

 

Pour être classé, chaque concurrent doit avoir parcouru au moins un tour dans chaque manche

 

Les concurrents ne franchissant pas le drapeau à damiers dans le délai de 5 minutes après le passage du vainqueur verront leur total de tours accomplis pendant la course diminué d’un tour.

 

Art. 08 Entraînement

 

Une séance d’essais libres, non obligatoire, est prévue (30 minutes pour tous).

Une séance d’essais chronométrés d’une durée de 45 minutes déterminera la grille de départ. Celle–ci reste facultative, les concurrents ne possédant pas de temps à cette séance devront toutefois prendre le départ en fin de grille. Chaque coureur devra effectuer au moins un tour de circuit pour être admis au départ.

 

Art. 09 Départ

 

L’ordre de la grille de départ sera défini par le résultat des essais chronométrés. Il sera tenu compte du meilleur tour réalisé par un des membres de l’équipage. La désignation du coureur prenant le départ est laissée au choix du concurrent. Le début de la procédure de départ correspond à l’entrée en piste du premier concurrent, 20 minutes avant le départ effectif.

 

Plus aucune machine ne pourra prendre place sur la grille dans les 5 dernières minutes précédant le départ.

 

Le départ style “LE MANS” est d’application :

 

Les motocycles, moteurs arrêtés, seront installés en épi d’un côté de la piste (côté mur) et seront tenus par le garde-boue arrière, par un membre de l’équipe. Chaque coureur prenant le départ se trouvera face à sa moto de l’autre côté de la piste, la distance sera de minimum 10 m.

 

Au signal donné par le directeur de course, le coureur franchira la distance le séparant de son motocycle, le mettra en marche sans aide extérieure et prendra le départ. Dans le cas où la machine ne démarre pas, la poussette n’est autorisée qu’après le signal du directeur de course.

 

Toute machine non placée sur l’aire de départ 5 minutes avant l’heure de départ prévue se verra interdire la sortie des stands/parc de travail et devra prendre le départ de cet endroit en respectant les instructions de la direction de course.

 

Aucune intervention mécanique ni ravitaillement hors du parc de travail ne sont autorisés sur la machine pendant la procédure de départ.

 


 

 

Art. 10 Attitude en piste

 

A aucun moment de l’épreuve un concurrent ne peut accéder à la piste sans dossard et sans transpondeur. La présence de toute autre personne en plus du coureur sur la machine est interdite pendant toute la durée de l’épreuve.

 

Toute conduite considérée comme dangereuse sera sanctionnée par l’exclusion du coureur concerné. Les concurrents devront se conformer aux directives des commissaires de piste.

 

Tout coureur s’écartant du tracé de la piste devra reprendre celle-ci au plus près de l’endroit où il l’a quittée, sous peine d’exclusion. Le fait de rouler en sens contraire du parcours entraîne l’exclusion du concurrent.

 

Tout concurrent qui endommage les terrains avoisinants sera exclu de l’épreuve ; ceci n’excluant pas les poursuites judiciaires éventuelles contre lui pour les dégâts qu’il aurait occasionnés.

 

Art. 11 Zone d’assistance

 

1. Principes généraux

 

L’organisateur prévoit un parc de travail où sont effectués les relais de coureurs, les ravitaillements ou toute réparation aux motocycles. L’accès à cette zone se fera par une piste de décélération. La superficie d’un stand ou de la partie de parc de travail attribuée à chaque numéro de course sera d’environ 11 m² (3.5m sur 3.2m).

 

L’emploi de la piste de décélération doit se faire à allure réduite. La circulation à l’intérieur du parc de travail se fera toujours moteur arrêté, jusqu’à sortie de celui-ci.

 

Il est strictement interdit de fumer dans le parc de travail. Toute source de chaleur (barbecue, réchaud, …) est également interdite dans la totalité de l’enceinte réservée à l’assistance.

 

Il est obligatoire pour les concurrents d’avoir dans le parc de travail un extincteur à poudre en ordre de validité. Cet extincteur sera présenté au contrôle technique en même temps que le(s) motocycles(s).

 

Les concurrents sont tenus de respecter et d’appliquer toute recommandation émise par les services de protection contre l’incendie (organisation, personnel des pompiers, …).

 

En cas de présence d ‘un groupe électrogène dans la zone attribuée à l’équipe, celui-ci doit être posé sur un tapis environnemental.

 

2. Accès

 

L’accès à la zone d’assistance est exclusivement limité aux porteurs de bracelets reprenant le numéro du concurrent.

 

Les officiels de la direction de course ou de l’organisation et leurs représentants, ainsi que le personnel des services d’incendie et de secours ont également accès à cette zone à des fins de contrôles, d’inspection ou d’interventions particulières.

Ces ayants droit seront identifiables par un bracelet, badge ou uniforme spécifique.

 

3. Changement de coureur

 

Tout changement de coureur devra s’effectuer au stand/parc de travail par transmission du dossard et du transpondeur, exclusivement dans la zone attribuée au concurrent. Le coureur ayant été accidenté sur une partie du circuit pourra être remplacé par l’autre coureur de l’équipe, soit au lieu de l’incident, soit dès retour du dossard au stand/parc de travail. Ce remplacement fera toujours l’objet, à charge du concurrent, de l’information de l’événement à la direction de course.

 

Dans le cas où le transpondeur n’est plus placé dans le dossard, l’équipage est responsable du transfert de ce transpondeur sur l’éventuelle autre machine entrant en piste.


 

 

4. Ravitaillement

 

Toutes les machines doivent être alimentées par du carburant sans plomb.

 

L’emploi de tout système de remplissage à pression et/ou de type derrick est proscrit.

 

Le ravitaillement du motocycle s’effectuera obligatoirement au parc de travail MOTEUR ARRETE, machine béquillée sur un tapis environnemental.

 

Un membre de l’équipe sera prêt à utiliser l’extincteur lors du remplissage du réservoir.

 

La réserve de carburant dans l’emplacement attribué du parc de travail ne peut excéder 10 litres.

 

5. Réparations

 

La réparation ou remise en état du bon fonctionnement du motocycle dans le stand ne pourra se faire que par les membres des équipes munis de bracelets.

La présence d’un tapis d’environnement sous la machine est obligatoire.

 

Art. 12 Pénalités

 

Les sanctions prévues sont reprises au règlement BEX 2017.

Art. 13 Classements

 

Pour chaque manche, un classement par classe comptant pour le championnat sera établi (BEX1 et BEX2). Un classement cumulé des 2 manches (sur base du nombre de tours et du temps effectué) par classe, ainsi qu’un classement scratch global seront établis.

Les résultats officieux seront affichés au plus tôt après la fin de chaque manche au panneau officiel. Après une demi-heure d’affichage et sauf réclamation et rectification éventuelle, les résultats officieux sont homologués et deviennent exécutoires.

 

Art. 14 Réclamations

 

Les réclamations éventuelles devront être déposées par un coureur participant à lépreuve.

Toute réclamation doit être dépoe par écrit dans les mains du directeur de course au plus tard 30 minutes après l’affichage des résultats, accompagnée d’un montant de 115 euros.

 

Art. 15 Championnats de Belgique

 

Ils sont exclusivement réservés aux titulaires d’une licence nationale BEX, ENDURO, MOTOCROSS ou SUPERMOTO. Les points sont attribués à chaque coureur licencié de l’équipe.

 

Pour chacune des 2 classes, le barème points suivant est d’application :

 

Du premier au 15ème classé : 25, 20, 16, 13, 11, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1.

 

Art. 16 Signification des drapeaux

 

Voir règlement BEX 2017

 

Si le Directeur de course constate par lui-même ou par un de ses adjoints une infraction au respect de la signalisation, ou s’il est informé d’une telle infraction sur rapport écrit des commissaires de piste il appliquera les sanctions suivantes au concurrent fautif :

 

Lors de la première infraction commise par un concurrent lors d’une manifestation, au cours des essais et/ou de la course : diminution d’un tour de son résultat lors de la course.

Lors de la deuxième infraction commise par le même concurrent au cours de la même manifestation : exclusion de la manifestation plus éventuellement des sanctions complémentaires.


 

 

Art. 17 Directeur de course

 

Le Directeur de Course a la compétence pour sanctionner d’office toute action ou acte, volontaire ou involontaire, accompli au cours d’une manifestation par une personne ou détenteur d’une licence, contraire aux règlements en vigueur ou aux ordres donnés par un officiel de la manifestation.

 

Art. 18 Jury

 

Un jury sera constitué chaque fois qu’une situation lors d’une épreuve l’impose.

Le directeur de course compose et préside le jury.

Le secrétaire convoque les participants et prépare la réunion de jury.

 

 

Art. 19 Vérifications – Frais de démontage

 

La procédure prévue dans le Code Disciplinaire de la FMB est d’application.

 

Art. 20 Officiels

 

Directeur de course : Marc Collet

Adjoints direction de course : Ch. Masson, R. Sprumont, A. Viroux, N. Moulard, C. Rosier (Economat), C. Mousin (Stagiaire)

Commissaire d’organisation : Bernard Magain

Président du club organisateur : Claude Danis

Secrétaire de la manifestation : Marc Parizel

Responsable chronométrage : David Sanzot

Responsable technique : Michel Prumont

Médecin de service : à déterminer

Service médical : ACS La Hulpe

 

Art. 21 Horaire général

 

 

SAMEDI 30 SEPTEMBRE

15h00

Ouverture du parc coureurs/officiels

17h00 – 21h00

Ouverture du secrétariat sportif

 

 

 

DIMANCHE 1IER OCTOBRE

07h30

Ouverture du secrétariat sportif

07h45

Ouverture du contrôle technique

09h00 - 09h30

Essais libres BEX (30’)

09h45 - 10h30

Essais chrono BEX (45’)

11h30 – 14h30

1ière manche BEX (3h)

15h30 – 17h30

2ième manche BEX (2h)

18h15

Podiums

 

Art. 22 Approbation

 

Le présent règlement particulier a été approuvé par la FMB en date du 20 août 2017.

 

 

Réglement particulier
© 2017 PARIMAR Editions